La CMA CGM se met au vert

 

L'armateur a réduit de 26% son empreinte écologique.

L’empreinte carbone fait son entrée dans le monde feutré des grands armateurs. Aujourd’hui, le 1er avril, le français CMA CGM a annoncé la mise à disposition de ses clients d’une solution logicielle permettant de calculer, sur la base des données réelles, le contenu carbone du trajet d’un conteneur. Seront pris en compte le lieu de départ, celui de l’arrivée, le volume du fret, la consommation et la vitesse du navire.

« Nous souhaitons que cet écocalculateur devienne un outil d’aide à la décision permettant à nos clients de déterminer le mode de transport écologique optimal », a expliqué Philippe Borel, directeur environnement du groupe.

Cet outil sera le premier a bénéficier d’un contrôle strict du bureau Véritas. Son lancement intervient alors que le troisième groupe mondial de transport maritime en conteneurs, qui gère un peu plus de 400 navires, a annoncé avoir réduit de 26% sa propre empreinte écologique en ramenant ses émissions de CO2 par conteneur de 112 à 87 grammes par kilomètre. Parmi les mesures les plus spectaculaires prises pour y parvenir figurent l’allongement d’un quart du temps de transport de sa flotte, l’équipement de moteurs à injection électronique et l’utilisation de carburants de concentration très faible en soufre.

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Fil d'Actualités, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s